La Tenue

La tenue

 

Le dobok

 

 

La tenue du taekwondoïste ou taekwondo-in s'appelle le dobok (littéralement « vêtement de la voie »). Elle est composée d'une veste et d'un pantalon, accompagnés, comme dans pratiquement tous les arts martiaux, d'une ceinture (ti).
Contrairement aux tenues des arts martiaux japonais, comme le judogi ou le karategi, qui sont des vestes à pans, dont un côté se rabat sur l'autre, le dobok a un col en V fermé. La couleur du col dépend du grade du pratiquant ; il est :
- blanc pour les ceintures blanches à rouges
- rouge et noir pour les ceintures il-poom
- noir pour les ceintures noires

 

Bien que ce ne soit pas obligatoire, il est courant de porter au niveau du cœur l'écusson du club.

 

Nouer sa ceinture

 

Un problème récurrent, la ceinture. Il existe plusieurs façons de la nouer, il y a cependant quelques règles à respecter :
- on l'attache avant d'entrer sur le tapis
- si on doit la renouer au cours de l'entraînement, on se tourne pour le faire, tout comme lorsqu'on remet sa tenue en ordre
- les deux bouts de la ceinture doivent être de même longueur

 

Voici maintenant quelques nœuds, à vous de choisir celui qui vous correspond.

 

Ceinture à un tour

 

C'est le plus simple à faire, mais comme il concerne beaucoup de débutants, ça ne coûte rien de le montrer.

 

Prises de vue en cours, un peu de patience

 

Ceinture à deux tours : 1re méthode

 

C'est le nœud de base, et donc le plus courant pour les ceintures à deux tours.
C'est celui qu'utilise Pascal, notre maître.

 

Prises de vue en cours, un peu de patience

 

Ceinture à deux tours : 2e méthode

 

Voici un autre nœud, celui en l'occurrence qu'utilise votre serviteur. Et, comme il faut rendre à César ce qui est à César, il m'a été enseigné par Jean-Marc Sagory, l'assistant de Pascal à Niort.
Un peu plus complexe, il offre néanmoins deux avantages : il utilise un peu plus de longueur de ceinture (donc très pratique si l'on a une ceinture un peu trop grande), et surtout il ne se défait pas malgré les mouvements durant l'entraînement.

 

Prises de vue en cours, un peu de patience

 

Plier son dobok

 

En Taekwondo comme dans les autres arts martiaux, le respect est une valeur fondamentale, et quoi de plus normal que de commencer par se respecter soi-même, et donc, par extension, sa tenue ?
En plus d'être propre, le dobok doit être repassé, et le mieux pour arriver dans le dojang avec une tenue correcte après un voyage dans le sac de sport, c'est de la plier correctement. Voici une façon de plier le dobok ; comme pour la ceinture, ce n'est pas la seule méthode existante, celle-ci a le mérite d'être très simple.

 

La méthode traditionnelle

 

Méthode traditionnelle, étape 1/13 : étaler la veste
Étaler la veste.
Méthode traditionnelle, étape 2/13 : replier les manches
Replier les manches.
Méthode traditionnelle, étape 2/13 : replier les manches
Ramener les bords vers l'intérieur, jusqu'au milieu.
Méthode traditionnelle, étape 4/13 : étaler le pantalon
Étaler le pantalon.
Méthode traditionnelle, étape 5/13 : plier le pantalon en deux
Plier le pantalon en deux dans la largeur.
Méthode traditionnelle, étape 6/13 : rabattre le tiers du bas
Plier le pantalon en deux dans la longueur.
Méthode traditionnelle, étape 7/13 : poser le pantalon plié sur la veste
Poser le pantalon plié sur la veste.
Méthode traditionnelle, étape 8/13 : replier la veste sur le pantalon
Replier la veste sur le pantalon.
Méthode traditionnelle, étape 9/13 : plier le tout en deux dans la longueur
Plier le tout en deux dans la longueur.
Méthode traditionnelle, étape 10/13 : poser le dobok sur la ceinture
Poser le dobok sur la ceinture.
Méthode traditionnelle, étape 11/13 : faire trois fois le tour avec la ceinture
Faire trois fois le tour avec la ceinture.
Méthode traditionnelle, étape 12/13 : passer le bout de ceinture du dessus par dessous pour faire un premier nœud
Passer le bout de ceinture du dessus par dessous pour faire un premier nœud.
Méthode traditionnelle, étape 13/13 : pour finir, faire un second nœud
Pour finir, faire un second nœud.

 

La méthode rapide

 

Autre méthode, étape 1/14 : étaler la veste
Étaler la veste.
Autre méthode, étape 2/14 : plier la veste en deux
Plier la veste en deux.
Autre méthode, étape 3/14 : replier les manches
Replier les manches.
Autre méthode, étape 4/14 : étaler le pantalon
Étaler le pantalon.
Autre méthode, étape 5/14 : plier le pantalon en deux dans la largeur
Plier le pantalon en deux dans la largeur.
Autre méthode, étape 6/14 : rabattre le tiers du bas
Rabattre le tiers du bas.
Autre méthode, étape 7/14 : rabattre le tiers du haut pour finir de plier le pantalon en 3
Rabattre le tiers du haut pour finir de plier le pantalon en 3.
Autre méthode, étape 8/14 : poser le pantalon plié sur la veste
Poser le pantalon plié sur la veste.
Autre méthode, étape 9/14 : rabattre une extrémité de la veste sur le pantalon
Rabattre une extrémité de la veste sur le pantalon.
Autre méthode, étape 10/14 : idem avec l'autre extrémité
Idem avec l'autre extrémité.
Autre méthode, étape 11/14 : replier le tout en deux
Replier le tout en deux.
Autre méthode, étape 12/14 : poser le dobok sur la ceinture pliée en deux
Poser le dobok sur la ceinture pliée en deux.
Autre méthode, étape 13/14 : faire le tour du dobok avec la ceinture
Faire le tour du dobok avec la ceinture.
Autre méthode, étape 14/14 : Enfin, passer les deux bouts de la ceinture dans la boucle
Enfin, passer les deux bouts de la ceinture dans la boucle.